top of page

5G : c’est quoi le progrès ?


Emmanuel Macron a dévoilé le fond de sa pensée en traitant d’Amish ceux qui appellent à la prudence sur le développement de la 5G. A la suite de M. Dupont-Moretti (« les ayatollahs de l’écologie ») et de M. Sarkozy, le mentor de notre ancien maire (« les questions d’environnement […] ça commence à bien faire » (6 mars 2010), nos dirigeant foncent sans souci des risques pour la population. Des études d’impact de la 5G sur la santé, le climat et la consommation d’énergie sont en cours, mais peu importe les résultats, on met tout le monde devant le fait accompli, sans aucune consultation publique préalable.

Ambition Commune en a assez de ces pratiques. Nous nous associons à la tribune signée par des maires et des responsables politiques de gauche et écologistes publiée dans le JDD. A leur suite nous réclamons un moratoire et un débat démocratique avant de se lancer, tête baissée, sans mesurer les conséquences.

Nous considérons que le progrès technologique n’a de sens que s’il est au service du développement humain et sans danger pour notre planète. Aucune opposition donc à la notion de progrès, mais nous n’y donnons ni le même sens ni le même objectif que nos dirigeants. Au service de qui est la 5G, si ce n’est de quelques groupes avides de bénéfices pour eux-mêmes ?

Doriane Bécue a déclaré, dans sa première allocution de maire, que sa priorité n°1 serait l’environnement. Nous lui demandons donc de la cohérence en interdisant la 5G sur le territoire tourquennois tant que des études n’auront pas démontré son innocuité.

38 vues0 commentaire

Comments


  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
bottom of page