top of page

Gérald Darmanin, combien de trahisons et de promesses non tenues ?


La réputation d’opportunisme teintée d’ambition personnelle de Gérald Darmanin va s’enorgueillir d’un nouveau chapitre. Après les grandiloquentes déclarations d’amour à la ville et à ses habitants et les promesses d’être maire, Gérald Darmanin prend la tête d’un gros ministère. Cela ne surprendra que ceux qui étaient prêts à y croire, pour notre part nous n’avons jamais été dupes de ce « Choix de Tourcoing avec Darmanin ». S’il restait maire de Tourcoing il faudrait s’interroger sur ce « privilège » qui l’autorise à cumuler ce poste de maire d’une grande ville avec celui d’un ministre qui exige d’être à 200% disponible sur tous les terrains de la métropole et d’Outre-Mer. On aura beau nous faire croire que cela bénéficie à la ville, nous n’entrerons pas dans cette logique qui révèlerait une vraie faille démocratique car le bien commun ne devrait pas se mesurer à l’aune des influences politiques. Au bout du compte on pourra vérifier qu’il se sera davantage servi de Tourcoing pour sa trajectoire personnelle qu’il n’aura réellement servi la ville... une chose est certaine, les tourquennois seront les dindons de la farce !

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
bottom of page