top of page

Triste MELi…mélo,


Il manquait à la gouvernance de la MEL, une pièce au puzzle de ceux qui entretiennent les petits jeux politiciens. Avec l’élection de Doriane Bécue à la Vice-Présidence il est maintenant complet. La politique des petits intérêts entre amis, du manque de vision, sans oublier le cumul indécent des mandats, s’épanouit désormais sans complexe. Fragilisée par la défaite aux législatives, la majorité tourquennoise toujours fermement guidée par un Gérald Darmanin centré sur 2027 veut reprendre la main et n’est pas gênée pour cela de s’associer à une majorité métropolitaine où la droite vote pour la gauche la gauche pour la droite et que ne rassemble avant tout que de petits intérêts politiciens à distance de l’intérêt des métropolitains… Avec 2026 en ligne de mire et surtout la crainte d’une possible dissolution de l’assemblée, les pions se posent sur l’échiquier de la petite politique, celle qui nous empêche aujourd’hui à la MEL comme à Tourcoing d’être à la hauteur des enjeux de notre temps et des transitions qu’il nous faudrait résolument engager #mel#petitsarrangements

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page