Lettre ouverte à Madame le maire sur le climat

Clara est née cette nuit à la maternité de Tourcoing.

Trente ans plus tard, en 2051, elle écrit cette lettre à Madame le maire… de 2021 !

 

« Pourquoi n’avez vous pas agi ?

 

Madame le maire,

En ce nouvel été de canicule je suis enfermée chez moi et je ne sais plus aujourd’hui si c’est le désespoir ou la colère qui guident ma plume, sans doute un peu des deux. 


Dans la chambre voisine, j’entends mon enfant tousser, il est asthmatique, comme la majorité de ses camarades ; rendez-vous compte que pour la première fois dans l’histoire de l’humanité sans doute, la mortalité infantile a augmenté. 

 

A la télé, on voit les pompiers du monde entier qui luttent contre les feux ; la lutte contre les catastrophes naturelles est devenue la première dépense de nos États au détriment de tous les autres services publics, et bien sûr, tout est maintenant décidé dans l’urgence.
Partout la Nature prend sa revanche et nous tient par la gorge. L’espérance de vie a chuté de plusieurs années. La natalité ne cesse de diminuer malgré les incitations financières du gouvernement : nous sommes de moins en moins nombreux à vouloir faire des enfants dans ce monde.

Entre les reportages de propagande qui mettent en scène nos luttes héroïques contre les catastrophes naturelles, on entend à longueur de journée les discours de haine : la France ne veut plus accueillir ceux qui fuient leurs pays devenus invivables, ces terres que nous avons exploitées des décennies pour leurs ressources et ces populations que nous avons abandonnées ensuite quand nos responsabilités et les dangers devenaient trop évidents. 

Oui, les mers ont monté, les rivières sont sorties de leur lit, des millions de gens sont sur les routes, affamés, perdus et menacés.

Un peu partout dans le monde, la guerre civile fait rage et la plupart des gouvernements en place ne tiennent que par une autorité excessive en alimentant la peur du chaos. L’inflation est telle que chaque quartier de notre ville semble aujourd’hui plongé dans une irréversible insécurité.

Alors, avec les forces qu’il me reste, je me devais de vous écrire car une question me ronge.
Vous qui étiez au pouvoir dans ma ville quand je suis née, pourquoi n’avez vous pas agi ?

J’ai vu les archives de l’année 2021, tous les voyants étaient au rouge, les médias témoignaient des catastrophes climatiques, les scientifiques étaient unanimes dans le rapport du GIEC sorti en juillet. Le gouvernement de Monsieur Macron avait même été condamné par le Conseil d'État pour son inaction dans la lutte contre le changement climatique.


Aujourd’hui, quelques démocraties encore éclairées ont pu saisir la Cour Pénale Internationale pour traduire en justice tous les représentants politiques et les industriels qui ont eu un pouvoir de décision entre 2020 et 2050. L’accusation portée est évidente : crime contre l’humanité.

En 2021, quand vous étiez au pouvoir, il était urgent de mettre immédiatement en place les conditions d’un changement de modèle. En 2021, il était encore temps d’agir.
Et donc vous, vous qui étiez au pouvoir dans ma ville de Tourcoing en 2021, n’avez-vous rien entendu au péril imminent qui menaçait l’humanité ? Quels intérêts pouvaient alors être supérieurs à la vie même ?

J’ai bien cherché ce que vous aviez pu mettre en place pour faire face à cette situation et je n’ai trouvé que des petites mesures, aucun réel projet. Comme une majorité d’élus, les yeux rivés sur les prochaines échéances électorales vous n’avez pas engagé les mesures pour prévenir la catastrophe. « Greenwashing » disait-on  à l’époque. Quelques nouveaux bâtiments plus respectueux des normes environnementales (mais c’était déjà une obligation légale), quelques plantes en pots déposées ici et là dans un centre ville hyper-minéral. Et voilà !

Mais je n’ai rien trouvé de bien courageux, rien d’ambitieux pour faire face à une situation déjà critique et dont on savait qu’elle nécessitait des réponses audacieuses. Les réponses, les solutions pour éviter le pire étaient pourtant connues à l’époque. Vous saviez, tout le monde savait. Pourquoi ne pas avoir consulté et associé les experts ? 


Alors Madame Le Maire, malgré le respect qui vous est dû, je terminerai ma lettre en vous accusant de n’avoir pas été à la hauteur, je vous accuse d’inaction et d’irresponsabilité.

Aujourd’hui ce n’est plus quelques espèces animales qui sont menacées, ce n’est plus notre mode de vie démocratique qui est menacé, ce n’est ni plus ni moins que la survie de l’humanité qui est en jeu. »

 

Citoyens de Tourcoing, nous vous interpellons Madame le maire, pour que cette lettre de Clara reste une fiction, pour qu’on ne puisse pas vous accuser, comme nombre de « responsables » politiques, dans 20 ou 30 ans d’avoir manqué de courage et d’ambition pour faire face au désastre annoncé de notre planète, pour que les élus puissent se regarder dans la glace en se disant, « OUI, on a réellement fait TOUT ce qu’on a pu. On a fait bouger des lignes et des intérêts qui dominaient le monde d'alors ».

Pour tout cela nous vous demandons instamment, à votre échelle, de lancer un grand plan environnemental pour que Tourcoing, troisième ville de la Région, ne soit pas seulement au rendez-vous de l’urgence qui nous concerne tous aujourd’hui mais qu’il soit aussi un modèle d’audace écologique dont pourront s’inspirer aussi d’autres villes.

 
Nous demandons que ce grand plan soit concerté avec les autres forces politiques, les associations et les citoyens, aucune cause ne le mérite et ne le nécessite plus que celle-là.

Et l’Histoire seule nous dira si nous avons été à la hauteur de ce défi.

cover-r4x3w1000-5ce23f5687615-7cdf2bae63ff191f0f0dc6566082ea8f11334606-jpg_edited.jpg