Apaiser la ville

Depuis plusieurs nuits, Tourcoing, et plus particulièrement les quartiers de la Croix-Rouge et de la Bourgogne sont le théâtre d’affrontements entre jeunes et forces de l’ordre. 

Ces scènes, d’une violence inouïe, sont affligeantes pour notre ville. 




Dans un premier temps, Ambition Commune tient à rappeler son soutien aux forces de l’ordre. Nul ne peut accepter des scènes de cette violence dans sa ville. 

La sécurité est le premier bien social, elle doit être garantie à tous, à commencer par les habitants des quartiers populaires. C’est un bien qui n’est pas négociable.



Dans un deuxième temps, Ambition Commune regrette de voir une partie de la jeunesse tourquennoise abandonnée depuis des années, plus désœuvrée que jamais depuis un an avec la crise sanitaire, en manque de formations, d’emplois et qui peut se sentir parfois incomprise, rejetée ou stigmatisée. 

Ambition Commune a toujours milité pour un équilibre exigeant entre éducation, prévention et répression ; hélas, à en croire les dernières annonces du Président de la République, l’accent sera encore mis sur la répression dans les prochaines années. 
Il faut réenchanter la jeunesse et lui donner les perspectives heureuses qu’elle mérite. Cela, nous en sommes convaincus, détournera une majorité de jeunes de la délinquance. 

À ce titre, nous ne sommes pas convaincus par les premières explications avancées par la majorité municipale quant à un lien entre ces violences et la lutte contre le trafic de stupéfiants.
La fracture avec la jeunesse est plus profonde et plus ancienne et elle exige un vrai débat de fond ; il faudra trouver le courage d’apporter d’autres réponses que la seule répression. 



Chacun constatera d’ailleurs que la stratégie des caméras de surveillance ne prévient absolument pas de ce genre de débordements. Rien ne remplacera jamais sur le terrain les moyens humains et les acteurs de proximité essentiels à la cohésion sociale. 

 Enfin, Ambition Commune lance un urgent appel au calme. Les acteurs de terrain (associations, centres sociaux, MJC,...), les forces de l’ordre et la municipalité (services jeunesse, éducation, sécurité, CCAS...) doivent engager un dialogue apaisé et constructif. Les élus d’Ambition Commune ont d’ailleurs transmis un message en ce sens à la majorité municipale, se déclarant immédiatement disponibles pour contribuer au débat et à l’apaisement.

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout